Nouvelle – Le brillant de la glace

Voici une petite nouvelle…

Soyez indulgent 😀 ! Voici une petite nouvelle écrite il y a longtemps maintenant ! Il y avait une contrainte : la lettre de la fin. Bonne lecture ! – Oui c’est triste…

Le brillant de la glace

            Elle marchait depuis déjà cinq minutes. La patinoire n’était vraiment pas loin. Il ne lui restait que quelques rues à traverser. Elle était habillée d’une robe était noire, avec deux lignes fines et blanches. Elle était assez courte pour que son genou soit visible. Elle avait des chaussures à talon, qui n’étaient pas très haut, seulement cinq ou six centimètres. Elle était belle, pas très grande, pas trop mince, ses cheveux étaient dorés. Si elle les avait détachés, ils auraient brillés grâce aux reflets de la lune. La lune éclairait la nuit où les étoiles flottaient. Il n’y aurait presque personne à cette heure à la patinoire, à part le gardien et deux ou trois personnes qui en sortaient. Elle avait l’habitude d’y aller aussi tard. Les bruits de la rue étaient sourds : deux ou trois voitures, une moto, les derniers oiseaux s’installaient dans leurs nids sur les branches dénudées des platanes. Il était seulement neuf heures moins le quart mais ce coin de la ville n’était pas très peuplé.

            Les portes de la patinoire étaient entrouvertes. Lily, cette flâneuse décidée, ouvrit la porte pour entrer et la referma derrière elle. Il n’y avait personne à l’accueil mais le local du gardien était entrouvert. Elle s’approcha.

            « -Jimmy ?… Tu es là ?

            -Oui oui !!  Ne bouge pas, j’arrive ! »

Elle avança vers la porte qui menait au local avant de se mettre à rire en découvrant Jimmy accroupi au sol, comme un chat cherchant une souris sous un meuble. Il était en train de ranger les patins utilisés dans la journée. Il cherchait un patin d’une paire que quelqu’un avait dû s’amuser à cacher. Il avait sa chemise de travail sur laquelle était inscrite: «Colian Jimmy». Ses cheveux bruns, assez clairs, étaient en pagaille. Cela plaisait beaucoup à Lily, mais elle ne le lui avait jamais dit.

            « -Jimmy, attends… Je vais t’aider! »

Elle se mit à genoux également.

            « -Mais non, c’est mon boulot, Lily, laisse faire, va patiner…

            -Tais-toi !! Je peux bien t’aider, après tout ce que tu me laisses faire, tu sais très bien que je n’ai pas le droit de faire du patin… Mais… elle balbutiait faiblement, J’aime tellement ça… »

Lily avait en effet des problèmes aux jambes, assez sérieux. Si elle tombait elle ne pourrait plus marcher… Mais le patinage avait toujours été sa passion, et elle venait l’exercer là, en cachette de ses parents. Ils avaient eu un accident de voiture. Un camion les avait percutés. Un homme qui avait un peu trop bu…  Elle seule avait été gravement blessée, elle avait alors seize ans. Elle avait subi deux opérations, l’une plus difficile à supporter que l’autre. Elle dut rester six mois à l’hôpital. Depuis, chaque soir, elle allait à la patinoire, elle s’asseyait sur les gradins pour les regardait tous, en silence. Toutes ces personnes sachant et pouvant patiner… A cette époque, elle ne connaissait pas encore Jimmy. Ils ne se connaissaient que depuis deux mois, quand Lily était sortie de l’hôpital. Jimmy était le neveu de l’ancien gardien, il ne savait pas patiner ou du moins, il ne connaissait que les bases. Il était lui aussi sur les gradins, en train de faire ses devoirs. D’abord, il s’était contenté de la regarder puis, au fil des jours, ils avaient discuté. Le jeune homme lui demanda un jour :

            « -Tu sais patiner toi ?

            -Oh oui, j’adore ça… »

Jimmy voulut lui couper la parole mais elle continua.

            « -Je ne peux plus en faire.

            -Oh mais pourquoi? »

Lily lui expliqua son accident. Ce moment où elle avait les feux du camion se rapprocher trop rapidement de leur voiture. C’était allé si vite… Elle ne se rappelait que vaguement. Il fut choqué et la prit dans ses bras. Lily lui déclara:

            « -Mon rêve c’est de pouvoir aller de nouveau sur la glace, comme avant… »

            Deux ans plus tard, l’oncle de Jimmy décédait. Lily avait été là pour lui quand ce drame s’était passé. Jimmy reprit la place de gardien de son oncle et lui avait expliqué que si elle venait le soir et si elle emmenait ses patins, elle pourrait en faire et quand il avait dit cela, il lui avait pris la main en guise de confiance. Il lui promit d’être toujours là pour elle, il avait juré de la surveiller.

     «  -Oh tu sais, reprit Jimmy, je suis toujours assis sur les gradins, en bas, pour te regarder, pour faire attention à toi. Je peux bien être là pour toi, tu es la dernière qui vient me voir ici le soir. Tu sais… Si je fais … »

Jimmy s’interrompit un moment, laissant sa phrase en suspens avant de reprendre :

            « -Enfin… Bref… j’ai fini… On y va …

            -Tu es sûr que… Finis ta phrase …

            -Laisse, et puis… Tes patins t’attendent!

            -Je te suis! Je passe par les vestiaires pour poser mes patins. »

Elle se dirigea vers les vestiaires, en souriant. Elle s’assit sur un banc, mit les patins par terre et enleva ses chaussures avant de les emmener à l’accueil avec son sac. Après avoir enfilé ses patins, elle marcha  vers la patinoire, où elle se laissa glisser. Au début elle ne faisait rien de très impressionnant. Jimmy était assis sur le plus bas des gradins, la regardant avec tendresse. Il l’aimait, mais il ne le faisait pas paraître. Elle était belle.

            Il était dix heures, c’était l’heure de partir. Lily, une fois changée, marcha vers Jimmy et lui déposa un baiser sur la joue. Elle lui dit au revoir et rentra chez elle en souriant.

            Ce fut comme cela pendant quelques semaines encore. Ils s’entendaient bien eux deux… Mais aucun des deux n’avouait ses sentiments à l’autre…

            L’hiver s’installait peu à peu. Le froid ne faisait pas pour autant renoncer Lily. Elle n’avait pas envie de patiner ce jour-là. Elle voulait parler à Jimmy. Il fut tout de même surpris de la voir sans ses patins.

            « -Jimmy, il faut que l’on parle…

            -Si tu veux. On va à la place de la ville ?

            -Avec plaisir…

            -Je ferme le local et la patinoire et on y va. »

Jimmy ferma donc la patinoire et s’approcha d’elle. Ils se mirent à marcher. Une fois arrivés, Lily s’assit sur un banc, froid, en pierre. Un silence s’installa mais les regards en disaient déjà beaucoup. Ils se regardaient dans les yeux. Bleu et vert pour Jimmy et noisette pour Lily.

            « -Je peux te dire déjà, merci…

            -Oh Lily, je t’ai déjà dit, et je te le répète, c’est normal.

            -Chut ! Laisse-moi finir … Il faut que je t’av… »

Le brun posa un doigt sur les fines lèvres de la jeune fille face à lui. Il l’embrassa doucement, fermant les yeux. Elle, elle fit le contraire et les ouvrit. Une bonne minute passa en s’embrassant. Lily devait partir tôt, elle le regarda, rompit le baiser, se leva et murmura simplement :

            « -Je t’aime… A demain… »

            Malgré le froid, la jeune fille allait toujours à la patinoire. Elle était heureuse de voir son Jimmy, et de faire du patin à glace, évidement. Le petit couple silencieux se parlait, s’aimait, et s’embrassait en secret.

            Un jour d’hiver où la neige avait déjà bien recouvert les trottoirs, Lily patinait. Il était neuf heures et demie du soir. A un moment, la fatigue la prit, elle avait du mal à patiner, et commença à déraper. Jimmy était en train de faire le ménage pour le lendemain. Il ne faisait pas trop attention. La jeune fille tomba. Jimmy l’entendit et lâcha tout ce qu’il avait dans les mains. Il accourut vers elle. Elle était au sol, inconsciente. Une de ses jambes saignait. Il essaya, par tous les moyens, de la réanimer en vain. Il appela une ambulance et les parents de la pauvre Lily. Ils arrivèrent tous en même temps. Les ambulanciers emmenèrent Lily à l’hôpital.

            « -Elle n’avait pas le droit ! S’exclama la mère de Lily.

            -Madame, je suis désolé…

            -TOUT est de votre faute ! Vous lui avez autorisé de patiner sans même la surveiller !

            -Mais si… Je…

            -Désormais, il vous sera interdit de vous voir ! Et elle n’en viendra plus jamais ici ! »

            Toute la famille partit. Il ne restait que le malheureux Jimmy, au milieu de la glace. Jimmy la contactait par lettres, qu’elle ne pouvait pas encore lire, car elle était dans le coma. Un an était passé. Ils ne s’étaient pas vus. Jimmy avait démissionné, il l’avait annoncé dans un billet d’amour.

            Jimmy lui avait écrit une lettre, qu’elle lut deux semaines après s’être réveillée.

«          Ma chère Lily, Mon cher amour…

Tout d’abord, je m’en veux, je suis désolé… Comme tout le monde le dit, tout est de ma faute. Je ne faisais pas attention, et je n’aurais jamais du t’autoriser à faire du patin. Depuis que tu ne viens plus, tout me semble vide, sans vie. Je n’en avais pas la force… La force de te dire non. Si tu lis ceci, c’est que je l’ai fait… Je suis parti… Parti dans un monde où je serais ton ange, celui qui veillera sur toi jour et nuit, qu’y n’aura pas peur que tu tombes car il te retiendra…  Je ne voudrai jamais te laisser… Je veux juste que tu   saches… Que moi, Jimmy Colian, je t’aime et que je m’en veux. J’ai tant de     choses à dire pour me faire pardonner. Je m’en veux tellement. Tu étais tout         pour moi. J’ai blessé ta famille, tes parents, tes proches. Tu es si fragile… Tu             étais mienne, enfin je voulais que tu le sois… J’en suis désolé… Où je suis désormais, c’est dans ton cœur. Je t’aime. Que tous mes biens te reviennent.

Ton Jimmy adoré, celui qui t’aimait et qui t’aimera toujours. »

Elle fut choquée, et s’en voulait à elle-même, elle pleura tous les soirs pendant plus d’un an.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s