Lisons ensemble : La fille du train de Paula Hawkins

lisons-ensebmle

La fille du train – Paula Hawkins

Edition Pocket – 453 pages – Septembre 2016

Synopsis :

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis

Bon, déjà, la couverture je trouve qu’elle veut tout dire. Sobre, classe, cet effet de « vitesse » me plaît beaucoup.

J’ai eu un peu de mal à me lancer dans ce livre, malgré le fait que j’étais très enthousiaste à le lire. Cependant, j’ai eu du mal à lire les 100 premières pages. J’ai commencé par détester Rachel. Pourtant j’aime beaucoup sa personnalité… Mais l’alcoolisme était vraiment trop présent. Elle me désespérer au début. Quand elle commençait à être plus lucide, l’histoire s’est lu toute seule. J’ai même réussi à m’attacher encore plus à Anna qu’à Rachel.

L’histoire est pleine de rebondissements (vers la fin…).Je ne suis pas vraiment Thriller habituellement mais celui me tenait en haleine. J’ai vite apprécié tourner les pages encore et encore. J’écoute souvent de la musique en lisant, et la musique que j’écoutais aller tellement bien avec l’histoire.

L’un des points m’ayant surpris est le fait que l’histoire se fasse en date, avec un matin et soir. Au début j’ai eu du mal avec cette présentation mais j’ai vite compris que c’était essentiel pour suivre l’enquête.

Je recommande ce livre, surtout pour les longs voyages de train. Psychologiquement éprouvant avec l’histoire de bébé. En bref, lisez-le 😀 !

« Passe, passe, passera, la dernière y restera. »

A lire avec : Marian Hill – Down

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s