Lisons ensemble : Sobibor de Jean Molla

lisons-ensebmle

Sobibor – Jean Molla

Edition Belin Gallimard – 216 pages – 2012

Synopsis : 


Couverture Sobibor  » Je l’ai fait pour qu’on m’arrête « , répond Emma après avoir volé des biscuits dans un supermarché. Que se cache-t-il derrière ses mots, sa maigreur extrême, sa beauté douloureuse ? Quelle est l’origine de son anorexie : l’indifférence de ses parents, le silence, les mensonges savamment entretenus? Emma veut savoir. Emma veut comprendre. La découverte d’un vieux cahier fera bientôt surgir du passé d’épouvantables secrets.

Dix-sept ans, un bel âge ? Pour Emma, c’est tout le contraire: en quelques mois, elle perd sa grand-mère, quitte son amoureux, vole au supermarché.
Elle maigrit beaucoup. Volontairement. Pourquoi ? Elle-même ne le sait pas vraiment. Tout bascule le jour où elle découvre un vieux journal intime dont la lecture l’entraîne dans une douloureuse enquête sur le rôle de ses grands-parents pendant la Seconde Guerre mondiale…

Mon avis

Le bonheur est-il possible entre le ravage de la seconde guerre mondiale, et la boulimie? Et si les deux étaient liés? En tout cas, Jean Molla, par son écriture fluide, nous montre que cela est le cas de Emma. Nous voyageons entre le présent douloureux et le passé dans le camp d’extermination de Sobibor, et de toutes les monstruosités faîtes la bas.

Emma nous explique d’abord sa vie, où elle est totalement boulimique. Elle nous explique qu’elle s’empiffre de nourriture pour chat, pour aller vomir. Ce qui peut paraître bizarre est le fait que son père ne réagit pas aux symptômes d‘Emma, alors qu’il est médecin. La manière qu’utilise Jean Molla pour décrire l’état physique d’Emma est abominable. C’est après cette phase, qu’Emma découvre un cahier secret de sa famille, qui la conduire presque à la mort. Elle se rends rapidement compte que sa famille a fait « partie » d’une certaine manière du camp. Les thèmes du nazisme et de la déportation Juive sont abordés d’un nouvel angle, inhabituel. Le témoignage d’Emma est celui d’un collabo Français, épousant les méthodes et les idéaux nazis.

Ce roman change beaucoup des romans 15-16 ans que l’on peut trouver. Il montre un nouvel univers. Cette univers m’a plu, du moins, la façon dont Jean Molla me l’a fait découvrir. Je trouve tout de même qu’il faut être fort pour lire ce livre. Il montre un nouvel aspect de la seconde guerre mondiale, et fait prendre une prise de conscience. Tout le long de la lecture j’avais une boule au ventre en lisant certaines atrocités faîtes. Il donne vraiment froid dans le dos, mais c’est un livre a lire quand même.

« Aujourd’hui, j’ai vomi pour la dernière fois. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s