Lisons ensemble : L’homme Objet de Michel Fièvre

lisons-ensebmle

L’Homme Objet – Michel Fièvre

Edition Palémon – 204 pages – 2004

Synopsis : 

couv26292575Et si la mort n’était pas une fin ! « Je suis mort le 10 août dernier à 16h28. Je sais combien cela doit vous paraître curieux pour ne pas dire incongru. Comment peut-il écrire s’il est mort ? Pour ne rien vous cacher, je n’aurais moi-même, de mon vivant, accordé aucun crédit à une telle énormité. Une formation cartésienne assortie d’un naturel sceptique ont fait de moi un très mauvais client pour la cartomancie, l’astrologie, la numérologie, la graphologie, et autres fariboles romanesques associées. Ma croyance la plus tenace fut pour le Père Noël jusqu’à l’âge de six ans. » Un livre étonnant, à l’écriture alerte et musicale, où la mort rencontre l’amour, le truand la passion, la femme aimée les voyages, et où le rire n’est jamais loin. Avec L’Homme Objet, Michel Fièvre révèle ses talents d’auteur, jonglant brillamment avec l’improbable, délicat exercice de style exécuté avec virtuosité : l’écriture est fluide, rapide, efficace. (Roland Bochard / Ouest France).

Mon avis

Après L’Affaire Elina, voici mon second Michel Fièvre, L’Homme Objet. Bon, je sais, j’aurai dû inverser et prendre dans le bon ordre mais tant pis ! D’ailleurs celui-ci me plaît toujours autant que l’autre ! Avec le retour de Goyo le petit singe ! Deux cent quatre pages faciles à lire, et surtout exquises ! Nous retrouvons l’humour léger et permanent de Michel Fièvre.

Pour en dire un peu plus sur l’histoire, nous parlons ici de l’après-mort, rien de glauque, ne vous inquiétez pas. C’est une version de « l’au-delà ». En effet, nous allons suivre Michel, qui, après un accident de voiture se voit transporter dans un briquet. Son âme ne fait que virevolter entre les objets avant de trouver enfin un « lieu » où il se sent bien. 

Même si pour certains ce livre est déstabilisant au début, ayant l’habitude de l’écriture de Michel Fièvre, j’ai vite accroché. Mais il est vrai qu’une histoire d’âme à la recherche de l’amour et de connaissances, cela peut intriguer. Mais l’histoire en devient assez vite touchante. Nous ne demandons que la suite, et le dénouement de cette aventure !

La poésie et l’originalité fait de ce livre l’un de mes préférés. Je vais vous en laissez un petit passage, qui est pour moi magnifique :
~ « Le bonheur est ondulant et volatil. Il prend la forme que tu lui donnes, est à l’image de tes envies. Il met en harmonie ce que tu dis et ce que tu penses, ce que tu fais et ce que tu désires. Il est dans l’air que tu respires si tu apprends à te connaître, puis à t’accepter telle que tu es. »

coup-de-coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s